Olympiades Internationales de Physique (IPhO)


Olympiades Internationales de Physique (IPhO)

Les Olympiades Internationales de Physique (IPhO) sont un concours international de haut niveau, ouvert aux élèves âgés de moins de 20 ans au moment de la compétition. En France, la participation à ce concours est ouverte aux étudiants de CPGE scientifiques 1ère année et aux élèves de terminale. Il s’agit d’une manifestation mondiale de grande ampleur : 90 pays ont participé à l’édition 2006, ce qui représente près de 450 jeunes (dont 7% de filles) venus de tous les horizons. Chaque pays envoie une équipe nationale de 5 candidats et 2 accompagnateurs dits leaders.

La compétition se dispute individuellement (pas de classement par équipe nationale) et comporte deux épreuves de 5 heures (une épreuve théorique et une épreuve expérimentale). Celles-ci s’appuient sur un programme de connaissances : le « syllabus ». L’ensemble forme un tout ambitieux et motivant, qui traite de la physique classique (mécanique, électricité, thermodynamique…) comme de la physique plus contemporaine, avec, par exemple, la relativité restreinte, ou une initiation à la mécanique quantique. Ces domaines sont traités avec une approche volontairement centrée sur les phénomènes physiques, leur compréhension, la connaissance des lois essentielles qui les gouvernent, en évitant tout développement mathématique poussé. Prime est donnée à la curiosité intellectuelle, l’ingéniosité, l’initiative.C’est dans cet esprit que la préparation française s’organise, sur tout le territoire.

1. Petit historique


  • 1967 : débuts des olympiades avec surtout des pays d’Europe de l’Est
  • 1972 : entrée de la France, 1er pays d’Europe occidentale (initiative personnelle d’un professeur)
  • 1980 : arrêt de la participation de la France
  • 2002 : Claude Cohen-Tannoudji est invité, comme prix Nobel, à donner une conférence aux olympiades et s’étonne de la non participation de la France
  • 2004 : retour modeste de la France avec 2 candidats français à l’initiative de Sophie Rémy (professeur en MPSI à Limoges) et Kamil Fadel (département de physique au Palais de la Découverte).Pays présents : tous les pays d’Asie, la Russie, tous les pays européens, les pays d’Amérique du Nord, quelques pays d’Amérique du Sud, le Nigéria (seul pays Africain), l’Arabie Saoudite, le Koweït.
  • 2005 (Salamanque, Espagne) : la France participe officiellement et les 5 français ont des médailles de bronze.
  • 2006 (Singapour) : la France obtient 2 médailles d’argent et 3 médailles de bronze. La française Suzanne Lanery remporte le prix de la meilleure fille.
  • 2007 (Ispahan, Iran) : la France obtient une médaille d’or (Bruno Le Floch), 3 médailles d’argent et une médaille de bronze. -*2008 (Hanoï, Vietnam) : la France présente 5 garçons dont 4 médailles d’argent et une de bronze
  • 2009 (Mexico) : La France obtient 3 médailles d’argent, 2 médailles de bronze dont une fille
  • 2010 (Zagreb) : 3 médailles d’argent dont Elie Gouzien, élève du Lycée Hoche et 2 médailles de bronze.

2. Le déroulement des épreuves


L’épreuve théorique (5h) comprend trois exercices faisant appel à au moins quatre parties du programme et l’épreuve pratique dure aussi 5h, sur une autre journée. La maîtrise de l’anglais est indispensable pour profiter des échanges avec les candidats d’autres pays. Les épreuves se déroulent dans la langue maternelle du candidat. Les épreuves des olympiades requièrent subtilité et créativité. Les élèves candidats doivent présenter une ouverture d’esprit et une adaptabilité certaines. La calculatrice utilisée est non programmable. Pour l’épreuve pratique, chaque élève est isolé dans un box avec tout le matériel nécessaire. En 2004, le dispositif était une boîte noire sous la forme d’un tube opaque contenant deux ressorts couplés par une bille et fixés au tube par leur extrémité. Le problème était de déterminer la masse de la bille ainsi que la constante de raideur des deux ressorts. Les élèves possédaient un schéma en coupe de l’intérieur du tube et étaient aidés par des questions préliminaires.


3. Evaluation


Les correcteurs évaluent les candidats à partir de feuilles réponses, conçues pour des réponses succinctes, essentiellement des formules (pour faciliter la correction par le pays organisateur, sans problème de langue). Les candidats peuvent rendre leurs brouillons comportant des éléments plus élaborés de raisonnement et des schémas. Le pays organisateur corrige les copies en une nuit puis rend celles-ci vierges de toute annotation aux leaders des pays participants (sans leur indiquer la note donnée). Ceux-ci corrigent à leur tour leurs propres candidats et leur affectent une note. Les deux notes sont alors comparées et une négociation s’engage !


4. Le palmarès


L’épreuve théorique est notée sur 30 points et l’épreuve pratique sur 20 points. Pour avoir une médaille d’or, il faut faire partie des 6% meilleurs candidats. Pour avoir une médaille d’argent, il faut faire partie des 18 % meilleurs candidats (ces 18% comprennent ceux qui ont eu une médaille d’or ; même principe pour les pourcentages suivants). Pour avoir une médaille de bronze, il faut faire partie des 36% meilleurs candidats. Pour avoir une mention honorable, il faut faire partie des 60% meilleurs candidats. Il existe également des prix spéciaux : pour la meilleure fille, pour la meilleure épreuve théorique, pour la meilleure épreuve pratique, pour le meilleur résultat combiné, pour la solution la plus originale.


5. Le calendrier prévisionnel


Préparation commune au Lycée Hoche et au Lycée Ste Geneviève, le Jeudi soir de 17 h15 à 19 h, au début au Lycée Hoche (salle affichée au bâtiment des sciences). Vous pouvez venir quand ça vous arrange, partir un peu plus tôt, à condition d’être discret…Envoyer un mail à dalloubeix@free.fr pour vous inscrire et être tenu au courant des éventuels changements.

  • Un mercredi après-midi fin mars ou début avril : épreuve théorique de présélection des candidats
  • En mai : stage expérimental à l’ENS Cachan pour les 15 présélectionnés
  • Juillet : pour les cinq sélectionnés, stage intensif de révision avant le départ pour Bangkok, Thaïlande.

6. Résultats du lycée Hoche


  • En 2005, un élève présélectionné Emmanuel Jacquet (MPSI).
  • En 2006, un élève présélectionné Jérémy Bastard (PCSI) et un élève avec mention honorable aux présélections : Vincent Vennin (MPSI).
  • En 2007, un élève avec « Mention spéciale » Antoine Javelot (MPSI).
  • En 2008, un élève présélectionné Patrick Ferchaud (MPSI).
  • En 2009, un élève présélectionné Léonard Milliet (PCSI) et un élève avec mention honorable, Benjamin Meyer (PCSI).
  • En 2010, un élève (PCSI) sélectionné en équipe de France, Elie Gouzien, médaille d’argent, un élève (MPSI) présélectionné et participant au stage à Cachan, Clément Jambou et un élève de terminale avec mention spéciale : Amaury Bonnemaison.

7. Documents


Ce fichiers peuvent être utilisés librement dans le cadre de la préparation aux Olympiades Internationales de Physique mais ne peuvent pas être reproduits à des fins commerciales.

PDF - 1.1 Mo
Mouvements dans E et B (PDF)
PowerPoint - 2.7 Mo
Mouvements dans E et B (PPT)


Navigation

Articles de la rubrique

  • Olympiades Internationales de Physique (IPhO)

Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois